Gabriel Manica

Gabriel Manica

Domaines d'intervention

Langues

Portugais, Anglais et Espagnol

Curriculum

Ex-conseiller de TARF/DF, se distingue en tant que l’un des leaders de l’équipe du contentieux fiscal, développe des stratégies, et oeuvre dans les sphères administrative et judiciaire de haute complexité. Oeuvre également dans les domaine du conseil et de la planification fiscale, en coopération avec l’équipe de Fusions et acquisitions. Reconnu par l’International Tax Review comme l’une des personnalités clés dans le domaine du contentieux fiscal au Brésil (2013, 2014, 2016, 2017 à 2020), et en fiscalité indirecte au Brésil (2017). Membre de la Commission spéciale de défense du contribuable et de Politique fiscale du Barreau de Rio de Janeiro (OAB/RJ) pour la période triennale 2019-2021

Formation

Master en Droit économique et développement
Université Cândido Mendes, Rio de Janeiro (2018)
Spécialisation en Audit fiscal – Faculté d’Administration des Sciences Comptables
Université Fédérale de Rio de Janeiro (2009)
Diplôme en Sciences juridiques et sociales (BAC + 5) – Faculté Nationale de Droit
Université Fédérale de Rio de Janeiro (2007)

Associations

Ordre des avocats du Brésil
– Barreau de l’état de Rio de Janeiro (2007)

Livres

Considérations au sujet des reflexes de la guerre fiscale sur la filière des télécommunications et le positionnement des tribunaux brésiliens à cet égard
In : LIMA, Mauricio Rodrigues de ; RABELO FILHO, Antônio Reinaldo ; PINHEIRO, Vera Lígia Arenas ; LARA, Daniela Silveira (Coord.). Fiscalité en télécommunications : sujets actuels. São Paulo : Maison d’édition Quartier Latin, 2013. p. 15-32. Coauteur : André Gomes de Oliveira
L’imposition d’office et le respect nécessaire des crédits d’ICMS
In : ALVES, Fabio ; PINTO, Francis Tenorio Duarte ; MURAYAMA, Janssen (Coord). La fiscalité dans la distribution des carburants. Rio de Janeiro: Maison d’édition Lumen Juris, 2018. P. 5-19. Coauteur : André Gomes de Oliveira
Le régime juridico-fiscal des avantages fiscaux
RJ, Université Cândido Mendes, 2018